Histoire d'un Aller Retour


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 et si on faisait connaissance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lothiriel
DC ▬ Fiancé d'Eomer Princesse de Dol Amroth
avatar


Missives : 55
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: et si on faisait connaissance.   Lun 19 Mar - 8:47


Une jeune femme marchait le long d'un fleuve traversant le Rohan et le coupant en deux. Elle s'y trouvait avec son garde du corps que son futur époux et son père lui avaient assigné d'un comme un accord, sens pour autant lui demandait son avis. Elle comprenait leur inquiétude bien sûr, mais n'aimait pas l'idée d'être toujours surveillé. C'était la première fois qu'une tel chose lui arrivait, même lors de la grande guerre et dernière guerre, de l'anneau elle n'avait pas bénéficier de protection et trouvait bizarre de l'être aujourd'hui. Certes les récents évènements faisaient peur à pas mal de monde après tous une personne c'était bien rendu à Minas Tirith sens se faire voir et était ressorti en amenant avec lui le fils du Roi Elessar alors que c'est une ville prospère et bien gardé !
Lothiriel ne s'était pas plainte au près de son père ou d'Eomer, car elle appréciait leur geste et comprenait leurs attitudes. Puis, même si elle n'aimait pas être surveillée, la présence de son garde du corps la rassurait. Tous ça pour dire qu'elle était parti de Dol Amroth pour aller au château d'or de Meduseld retrouver son fiancé et que son garde du corps l'accompagnait. Sur tous le trajet jusqu'au Gué il n'avait pas dit un seule mots, même un tout petit. Au départ il l'avait salué d'un signe de tête, avait échangé quelques mots avec son père, était monté sur son cheval et était parti. Le blondinette ne connaissait même pas son nom ! De temps en temps elle le regardait pour essayé de déduire d'où il venait car il s'était fait recruté juste après l'enlèvement d'Eldarion et quelque chose clochait dans son comportement et sa manière de faire. Il aurait pu être un Prince ou un Roi que cela n'aurait pas étonné Lothiriel plus que ça. Il avait quelque chose de décaler et ses yeux montraient clairement que son âme était grande et avait vécu beaucoup de chose, un peu comme un grand père qui serait toujours en vie.

Las de ce silence qui commençait à pesait sur les épaules de la jeune femmes, cette dernière éperonna sa jument qui se mit à trotter à un rythme un peu plus soutenu pour se mettre au même niveau que le cheval bruns à la crinière blanche du garde du corps.



Dernière édition par Lothiriel le Sam 24 Mar - 13:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tulkas - Teolkas
DC ▬ Guerrier des Valars | Garde de Rohan
avatar


Missives : 59
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Lun 19 Mar - 9:12

J'avais le sourire aux lèvres d'avoir réussi à sortir de Valinor. Un léger pincement au coeur m'avait prit lorsque je marchais dans les contrés de la Terre du Milieu, mais j'avais vite apprit à surmonter cette peine. Cependant, chaqu'un de mes pas me rappelait combien ces terres avaient changé. Il y avait moins d'arbres et je devine dans quel état serait Yavanna si jamais elle dessendait promenait dans ses contrés. Elle serait profondément triste et certainement en colère devant l'étandu des dégats.
Enfin, elle n'est pas de ceux qui ce soucis vraiment du sort des Successeurs, enfin je ne pense pas qu'elle le soit puisqu'il y a longtemps, lorsque les Premiers Nées avaient besoin d'aide elle n'était pas venus les aider non plus. Après tous elle est un peu plus que nous autres Valar la mère de la nature et soigne les plantes qui en ont besoin. Je perciste à penser qu'elle devrait venir pour aider ses braves Ents qu'elle avait créé.

Un bruit de cheval qui s'enva soudain au trot parvain à mais oreilles et tournant la tête je me retrouvais nez à nez avec Lothiriel, une femme "sang-mêlée" comme on pourrait dire. Une partie de ses ancêtres faisait parti des Eldars, et l'autre des Successeur. Elle avait l'être d'être un brin contrarié et je devinais que le silence dans lequel je restais depuis le départ de Dol Amroth lui pesait. Je ne sais pas si elle était déjà parti aussi loin des ses terres, mais je me doutais qu'elle avait besoin de parler, alros que moi le silence et l'écoute des vies me faisait le plus grand bien. A Valinor, j'avais souvant recoure au silence pour m'appaisait et bien que j'étais venue ici pour aider cette génération, j'avais besoin de me préparer à rencontrer de nouveau mon ennemis mortel. Je me demandais aussi comment il avait pu retrouvait forme humaine et quel était cet homme qui l'accompagnée et avait réussi à le rapper du Vide. Certaines personnes à Valinor avait suggérer que les Successeurs ne nous reconnaissaient plus, Eru et nous les Valars comme étant ceux qui les avaient crées. Ma décision avait donc était prise rapidement : je dessendrais sur les Terres, me batrais contre Melkor et essaierai de savoir si les humains se rappelaient de nous.

Pour en revenir à Lothiriel, au Gué de l'Isen et à notre voyage jusqu'à Meduseld, j'acceptais d'un signe de tête de commencer la conversation.
" - Vous vouliez me parler Madame ? Je me nomme Theolkas Dame de Dol Amroth. Je ne suis pas un beau parleur et ne sais quoi vous dire de plus, néanmoins, si vous avez des questions j'essaierais d'y répondre le mieux possible. "
Theolkas ? c'était le premier nom qui m'étais venu à l'esprit lorsque je m'étais présenté à Eomer pour la première fois. Je ne voulais pas utiliser mon vrais noms au cas où cela eveillerait des soupçons quand à ma véritable nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://221b-bakerstreet.forumgratuit.be/
Lothiriel
DC ▬ Fiancé d'Eomer Princesse de Dol Amroth
avatar


Missives : 55
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Lun 2 Avr - 2:16


Lohtiriel se senti rougir malgré elle lorsque son garde se mit à parler. Elle n'avait pas l'habitude de montrer ses sentiments et encore moins de rougir. En faite, la seule foie où elle avait rougit c'était lorsqu'elle avait rencontré son futur époux, Eomer. Elle avait était sous son charme immédiatement ou presque, mais là c'était différent. Elle ne rougissait pas pour les mêmes raisons. C'était la première fois où elle l'entendait s'adresser à elle directement. Elle comprenait aussi mieux pourquoi son père et Eomer avaient apprécié cet homme alors qu'il était apparu soudainement juste après l'enlèvement du prince de Gondor et d'Arnor.
Elle rougit donc à cause de la profondeur de la voix du garde. Il y avait à l’intérieur quelque chose de grave, de net. Une voix d'homme sûr et blindé par les aventures et par les mésaventures. Aussi elle mit quelques secondes à lui répondre

THEOLKAS - Vous vouliez me parler Madame ? Je me nomme Theolkas Dame de Dol Amroth. Je ne suis pas un beau parleur et ne sais quoi vous dire de plus, néanmoins, si vous avez des questions j'essaierais d'y répondre le mieux possible.

LOTHIRIEL • Je n'ai pas de question, j'aurais juste voulu vous connaître un peu pour rendre le voyage plus agréable. Je sais que je pars pour trouver un foyer où je serais en sécurité et avec l'homme que j'aime... mais, c'est tellement loin de mon enfance que j'ai du mal à partir alors que j'ai aussi hâte d'arrivée. Par exemple, je ne sais même pas d'où vous venez ! Où habitiez-vous avant de venir à Dol Amroth ?


à la fin de sa phrase, Lothiriel sourit et fit accélérer sa jument qui était au pas en la faisant trotter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tulkas - Teolkas
DC ▬ Guerrier des Valars | Garde de Rohan
avatar


Missives : 59
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Ven 22 Juin - 22:22




Depuis le temps que je regardais les Terres du Milieux des lointains verts pâturages de Valinor, alors que je croyais connaître tous ce qui vivait dans ces contrés, ce que fit ma monture me laissa pentois. C'était comme s'il avait devinait mes pensées et qu'il était en accord avec elles. Car voilà, les reflexions de la jeune femme m'avaient désarçonné. C'est comme s'il avait comprit que je ne comprenais pas le sens des paroles de la jeune femme. Pourquoi voulait-elle rendre le voyage plus agréable ? Ne l'était-il pas déjà bien assez ? Toujours est-il que le jeu des questions réponses au quel il s'apprêtait à jouer avec Lothiriel l'amusa, de plus s'était une façon d'être sûr de ses "alibis", que l'histoire qu'il avait préparé pour les personnes qu'il côtoierait paraisse vraisemblables et si cette deuxième épreuve passait, alors le guerrier des Valars ne serait que plus sûr de lui.
" - Pour répondre à votre première question, je dirais simplement, que d'après mon nom je suis originaire du Rohan, cependant je ne peux être sûr de rien car, dans mon couffin, où ma mère adoptive m'a trouvée, il n'y avait rien d'autre qu'un mon avec ce nom écrit dessus. Zina a donc décider de me nommer ainsi. Je n'ai jamais connu ma famille de sang, mais je sais que je n'aurais pût être autant aimé et porté comme je l'ai été par ma famille adoptive. J'ai un grand respect pour eux de m'avoir accueilli dans leur chaumière alors qu'ils avaient déjà quatre enfants. De cette fratrie ne reste plus maintenant que la grande soeur, Catalina, qui est partie depuis la mort de nos parents dans d'autres contrées avec son mari et leur fille. "
Ma voix avait quelque chose d'apaisant puisque mon nos deux montures respectifs ne faisait presque plus de bruit en allant au pas, c'est comme si leur coeur étaient un peu plus léger à chaqu'une de mes paroles... Je continuais.
" - Ne vous m'éprenez pas cependant, le début de l'histoire et peut-être triste, mais ce n'est qu'une apparence. J'ai eut le droit à avoir, moi aussi un foyer chaud, accueillant et plein d'amour. J'ai été élevé dans l'île nommée Tolfalas au Sud de Belfas. Je me suis engagé pendant la guerre de l'anneau, je suis donc partie des îles pour venir sur le continent, où j'ai aidé dans les armée de Rohan et comme je n'étais pas soldat de formation mais dresseur de chevaux je suis partie à la fin, comme beaucoup d'entre nous d'ailleurs. Seulemnt depuis les derniers évènements, j'ai préféré revenir proposer mon aide pour protégé le plus de personne possible. A Jamais. "
J'avais prononcé la dernière phrase avec une tel intensité dans le voie que je me surprit moi même.
" - Et vous, Ma Dame ? Que puis-je apprendre qui ne sois pas prit pour de la mauvaise curiosité."


Dernière édition par Tulkas le Dim 26 Aoû - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://221b-bakerstreet.forumgratuit.be/
Lothiriel
DC ▬ Fiancé d'Eomer Princesse de Dol Amroth
avatar


Missives : 55
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Sam 30 Juin - 20:36

Lothiriel retrouva le sourire lors qu'elle eut entendu les paroles de son garde. Décidément la chevauché vers sa nouvelle maison n'aura rien d’ennuyeuse, ce qui la rendait simplement heureuse. La jeune femme tapota l'encolure de sa jument, Cinthzia, qui tirait sur ses rênes. Faisant cela, elle s'aperçu que sa cape de voyage lui découvrait le mollet gauche; Heureusement, positionné comme les deux protagonistes étaient, ne permettait pas au soldat de le voir. La benjamine de la famille de Dol Amroth repositionna ses jupons blanc ouvragés, sa robe de voyage violet sombre et sa cape. Elle montait sa jument de la même manière qu'un homme mais, ne semblait pas outrager Teolkas pour autant ou du moins, n'avait-il rien dit ou fait qui puisse le faire comprendre à la jeune femme.


Son garde du corps ayant prit un peu de temps avant de répondre aux questions de la Reine de Rohan, la jeune femme eut cru que les réponses à donner étaient trop personnels pour les dévoiler à n'importe qui. Sur tout, lorsque les personnes ne se connaissent que depuis peu, très peu, de temps. Finalement, l'homme prit la parole pour répondre à ses sollicitudes.

THEOLKAS - Pour répondre à votre première question, je dirais simplement, que d'après mon nom je suis originaire du Rohan, cependant je ne peux être sûr de rien car, dans mon couffin, où ma mère adoptive m'a trouvée, il n'y avait rien d'autre qu'un mon avec ce nom que je porte écrit dessus. Zina a donc décider de me nommer ainsi. Je n'ai jamais connu ma famille de sang, mais je sais que je n'aurais pût être autant aimé et porté comme je l'ai été par ma famille adoptive. J'ai un grand respect pour eux de m'avoir accueilli dans leur chaumière alors qu'ils avaient déjà quatre enfants. De cette fratrie ne reste plus maintenant que la grande soeur, Catalina, qui est partie, depuis la mort de nos parents, dans d'autres contrées avec son mari et leur fille.

La réplique de cavalier toucha droit au coeur la reine qui fut peiné d'apprendre l'adoption du soldat, car ce n'était pas une chose courante dans les contrés verdoyante de la terre du Milieux. Peiné, oui, mais aussi soulagé car elle aimait entendre que ce genre d'histoires ce finissent bien. Elle appréciait aussi savoir que même dans des temps sombre des portes était restée ouverte en Rohan en Gondor et dans les autres contrés des Hommes Libres durant ce qu'on nomme maintenant, la guerre de l'Anneau.

En revanche, lorsqu'il reprit la parole après ce qui semblait être quelques hésitations, Lothiriel fut surprise, mais pas choqué. Elle fut surprise par la formulation et la question en elle-même.

THEOLKAS - Et vous, Ma Dame ? Que puis-je apprendre qui ne sois pas prit pour de la mauvaise curiosité.

Aussi elle répliqua rapidement.

LOTHIRIEL • Le faite, que je sois l'épouse d'Eomer et la fille du Seigneur de Dol Amroth, ne fait pas de moi quelqu'un de particulier. Enfin, si, un peu, mais vous pouvez me poser les questions que vous désirez et si je le peux je répondrais volontiers.

La jeune femme ponctua sa phrase par un grand sourire avec une lueur pétillante dans les yeux. Puis elle se replaça sur le selle de cheval car le temps de la chevauché commençait à affecter quelque peu son postérieur qui en venait douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tulkas - Teolkas
DC ▬ Guerrier des Valars | Garde de Rohan
avatar


Missives : 59
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Mer 29 Aoû - 14:57

Tulkas commençait à apprécier la jeune femme. Pour commencer elle était belle, pour quelqu'un comme elle, pour une mortelle quoi. En suite, elle semblait enjoué, vive, et quand même un brin naïve. Cela le confortait dans le fait d'être descendu dans les Terres du Milieux pour voir de plus près ce qui s'y tramait. Au plus il côtoyait les êtres de cette terre, plus il était content de l'avoir fait et d'avoir eut le courage de le faire.
Lorsque 'il eut fit de raconter son histoire, il put lire de la peine sur le visage de Dame Lothiriel, mais cependant, bien vite remplacer par un sourire éblouissant. C'est en parti ce qui avait pousser Tulkas à descendre, le pouvoir d'empathie dont les être mortel sont doté.

Chemin faisant, la Dame de Dol Amroth répliquant qu'elle n'était, au fond, pas quelqu’un d'exceptionnel, mais de toute à fait normal, à peu de chose près évidement. Le fait qu'elle avait conscience d'appartenir à une haute classe de la société et de rester humble faisait plaisir au chevalier des Valars et l'intimida quelque peu.

« - Je ne sais que vous demander. »

Après tous, dans son foyer le cavalier n'était pas connu pour sa verve, mais plutôt pour son tempérament à agir et foncer dans le tas, faire la discutions n'avait jamais été à l'ordre de ses priorités.

« - Comment vous sentez-vous ? Le fait de devoir quitter le foyer où vous avez toujours grandit, je veux dire. »

Le Valar pensez connaître le réponse et s'attendait à voir de la tristesse passer dans les yeux de sa protégée. Il pensait qu'elle serait plus faible que lui car il avait choisit cela, alors qu'elle, bien qu'elle est choisi de se marier avec le Roi du Rohan, n'aimait peut-être pas le faite de devoir partir, d'être en quelque sorte déraciné de tel sorte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://221b-bakerstreet.forumgratuit.be/
Lothiriel
DC ▬ Fiancé d'Eomer Princesse de Dol Amroth
avatar


Missives : 55
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Dim 7 Oct - 23:23

La femme aux cheveux d'or fit accélérer sa monture juste après la question de son garde personnel, l'ai mal à l'aise.

Lothiriel ♣ « Vous avez vu juste. »

La jeune femme prit une pause pour chcoisir ses mots puis reprit :

« Je suis heureuse de retrouver mon époux, c'est certain, j'en ais hâte. Seulement... » La jeune femme poussa un long soupire et ses épaules s'affaissèrent. « Seulement j'aime mon pays et il me manquera à coup sûr. D'un autre côté je vais trouver là-bas un autre foyer. »

Sans le faire exprès, la voix de la jeune femme était tintée d'une pointe de tristesse qu'elle n’aperçus que trop tard alors elle émis un faible bruit, comme un rire étouffé. Elle regarda de ses grands yeux noirs le rohirim et sourit, encore un fois.

Lothiriel ♣ « Je ne veux pas que vous vous mépreniez, j'aime Eomer, je l'aime profondément et je suis heureuse de le retrouver demain ! »

La blondinette respira un bon coups ralenti sa monture. Le duo entra dans une vaste forêt aux arbres immenses qui ne laissaient pas trop passer le soleil. Lothiriel prit la gourde qui pendait à la selle de sa jument et y but quelques gorgées.

« Alors, dites-moi, comment était l'endroit où vous avez vécu ? Étais-ce vers le sud ou le centre ? J'aimerais en savoir un peu plus. »

Le jeu des questions réponses était maintenant commencé et la dame de Dol Amroth ce demanda jusqu'où allait-il bien pouvoir les mener.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tulkas - Teolkas
DC ▬ Guerrier des Valars | Garde de Rohan
avatar


Missives : 59
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Lun 8 Oct - 12:10


Et si on faisait connaissance ?




l
a forêt paraissait certainement ancienne et vaste à la femme qui chevauchait au côté du Valar, seulement, ce dernier étant plus âgé encore, pris plaisir à trotter parmi ces grands arbres. Il eût même une pensée pour sa soeur, Yavanna, qui aimait les vastes forêt qui peuplait la Terre du Milieu, car elle en était en quelque sort leur mère. Un brin de tristesse peignit un moment les trais de son visage car le territoire qui avait autrefois été dédié aux plantes, quelle qu'elles soient, s'était considérablement amoindrit et il semblait à Tulkas que les arbres-hommes s'endormaient un peu trop facilement. Jusqu'alors il n'avait jamais vraiment cru sa soeur lorsqu'elle les mettaient en gardes contre ce phénomène, mais maintenant qu'il ce trouvait là, il regrettait de ne pas lui avoir accordé plus de crédit que cela. Le guerrier avait été tellement absorbé par ses pensées qu'il en avait oublier de répondre à Lothiriel. Il secoua la tête comme pour sortir d'un mauvais rêve.
" Je connais ce sentiment de vide, d'attente et d'espoir. C'est un peu ce que l'on ressent sur un champ de bataille avant qu'elle ne commence. Le vide parce qu'on sait ce qu'on laisse derrière nous et ce qui peu nous arriver et là je ne parle pas de La Mort, mais de quelque chose de bien pire... " Ses yeux se perdirent dans le paysage car il revoyait les mêmes images de destruction qu'avait amené la folie meurtrière de Melkor, le Valar bannis de Valinor. Ses yeux révélèrent un instant son véritable âge ou du moins que malgré son apparence il avait vécu des choses triste, ignoble, abjecte. A cet instant précis, le Valar agrippa la poignée de son épée en la serrant si fort que les jointures de ses mains devinrent blanche. "L'attente, nous viens de l'adrénaline, se n'est pas une attente passive et elle se propage avec vigueur dans tous nos membres, un peu comme une vague qui emporterait tous sur son passage, fracassant notre peur, la modelant et renforçant notre foi dans notre devoir et notre conviction. Puis, il y a l'espoir. L'espoir de vivre, l'espoir que l'on donne aux gens simples qui ne veulent qu'une chose : vivre en paix avec soi-même et le monde qui les entoure, sans être asservie par un joug trop lourd pour leur épaules. " Marquant une pause il respira un grand coup. " A mes début en tant que guerrier, je ne pensais qu'à un chose : la gloire et l'envie de reconnaissance de mes pères, car je n'étais bon à rien d'autre, j'étais 'rangé' dans la boite 'Valeureux Guerrier' et n'avais pas d'autre altérnative. Plus tard, je ne voulais que vivre ma vie tout simplement, sans obligations d'aucune sorte. A ce moment là, quoi qu'il se passait je restais dans ma bulle loin de tout en hérmite qu'il y eut une guerre à mener ou non. Je restais éloigné du monde et même pour une noble cause, je ne me battais plus. Jusqu'au jours où par ma faute des êtres sont mort, j'ai alors décidé de ressortir mon vieil habit du placard et si la liberté des autres passe par ce sacrifice, alors je le ferais. Il s'agit là de l'unique raison qui me pousse à vous escorter Ma Dame. " Le Valar était allé plus loin dans son discourt qu'il ne l'aurait voulu. Quelque chose chez Lothiriel le poussait à agir de la sorte, à parler et raconté tous un tas de chose qu'il ne devrait dire à personne.

Remarquant que sa mains le lancé il s'aperçus qu'il serrait encore férocement la garde de son épée. Il desserra donc son emprise et se frotta la main.

" Pour répondre à votre question, l'endroit où je vivais ressemblé un peu à celui-ci, dans le sens où il y avait une forêt avec de très grands arbres. Le nature y avait une place prépondérante, mais maintenant je crois que c'est devenu principalement des champs de blé ou autre graines. "

Crédit: Cali' in epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://221b-bakerstreet.forumgratuit.be/
Lothiriel
DC ▬ Fiancé d'Eomer Princesse de Dol Amroth
avatar


Missives : 55
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Mer 17 Oct - 21:36


Et si on faisait connaissance
Ft. Tulkas

Lothiriel rabattit son capuchon sur sa tête. Cette forêt lui faisait froid dans le dos, même si elle savait que parmis ces arbres il y avait ceux qui ont permis au Rohan de batre les armées Orcs et Hourouk de Saroumane. La jeune femme se senti même émue et touché par la représentation de tant d'année et ce que ça pouvait engendré : une sagesse hors du commun. En un sens cependant, elle se demanda comment la sagesse pouvait être appréhender par des arbres, même douée de vie tel un humain.
La blondinette fut également touchée, par la réponse que lui fit le garde. Lorsqu'elle regarda plus profondément dans ses yeux, la jeune femme fut choquée par ce qu'elle y vit ou qu'elle cru y voir et tira sur les reines du cheval sans s'en rendre compte. Sa juman stoppa son effort et se mit à machouiller de l'herbe sur le sol.
Lorsqu'elle revint à elle, son absence n'avait durée que quelques secondes, elle resserra ses jambes sur Idril qui recommença à marcher lentement. Pendant un long moment ils continuèrent de chevaucher côte à côte sans mot dire. Les révélations de cet homme pour le moins singulier l'avait beaucoup touchée.
" Je ne pense pas pouvoir en parler aussi bien que vous. Pourtant, ce n'est pas tout les jours que quelqu'un me bas de ce côté là ! En générale je supporte plutôt bien les longues conversations. Je ne sais que dire..."
La te^te dans les étoiles, Lothiriel adopta une mine pensive puis, prit son inspiration.
" Le fait que vous reconnaissez avoir commis des erreurs est déjà une bonne chose. Vous n'avez pas seulement fait une bêtise, qu'importe sa taille ! Vous avez l'intelligence de le remarquer, maintenant il ne tient qu'à vous d'en apprendre les conséquences et de faire en sorte qu'elles ne se reproduises plus. Nous avons tous notre lots de souffrance et de misère, même des hautes personnes. Elles ne sont pas les mêmes et les répercussions peuvent être divers et variées. Ne vous faite pas de mal en y repensant, vous vous condamnez tout seul. Si j'avais connu vos raisons plutôt, j'aurais demandé à changer de garde. Je ne vous en veux pas, ne vous m'éprenez pas. C'est simplement que je ne veux pas que cela soit un fardeau pour vous. Ça ne devrait pas fonctionner ainsi. "
La jeune femme était assez choquée, mais remarqua que leur destination été bientôt arrivée.
" Laissez-moi vous poser une question à mon tour. Vous parlez de votre lieux de vie lorsque vous était enfant comme de quelque chose de beau et de merveilleux. Vous ne semblez pas très âgé et je ne me souviens pas d'une forêt à cette emplacement... "
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tulkas - Teolkas
DC ▬ Guerrier des Valars | Garde de Rohan
avatar


Missives : 59
Date d'inscription : 08/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Ven 23 Nov - 19:41


et si on faisait connaissance ?
Ft. Lothiriel de Dol Amroth

Chevauchant encore et toujours, le Valar commençait à trouver le temps long. Non pas que se soit réellement le temps son problème, mais plutôt la distance parcouru pendant cette période. S’il l’avait pu, Tulkas serait allé certainement plus rapidement et serait proche des remparts de Medusel. Son enveloppe corporelle lui posait aussi quelques petits problèmes, maintenant, car la faim commençait à le prendre en tenaille. Son ventre se contractait et se tordait sous la pression et ça, le Valar n'en avait pas du tous l'habitude car à Valinor avec sa forme véritable, il n'avait pas vraiment besoin de manger ni de boire ou de dormir, mais là c'était autre chose. Ce n'était pas lui qui en avait la nécessité, mais bel et bien son enveloppe corporel car elle n'avait pas la même résistance.

Il prit donc une pomme dans sa besace et en proposa une à sa protégée. Ce faisant, il réfléchissait à la meilleur façon de répondre à la remarque de la Dame de Dol Amroth. Finalement, il éperonna derechef son chevale qui accéléra doucement pour ne pas distancer la belle demoiselle. Puis une idée lui vient alors qu'il mangeait son met.

« La Guerre qui a récemment eut lieu à durée trop longtemps pour qu'elle ne fasse pas de ravage... »

Le Valar se tu en laissant sa phrase en suspend et se surprit à sourire. Une pensée lui avait traversé l'esprit : ce qu'il venait ne lui était pas habituel, à l'accoutumé, c'était un garçon qui réfléchissait en agissant, en attaquant. Tulkas était un combattant né, Le Guerrier des Valars, le plus rapide et le plus fort, toutes les techniques de combats émanaient de lui. Il respirait et transpirait la guerre, mais pas le carnage ni le chaos ; l'ordre, la droiture et le sens du devoir, un peu comme Mars Ultor. Détourner l'attention pour amener la conversation sur un terrain moins périlleux ne ressemblait pas non plus à sa fougue, mais ici, en Terre de Milieu, il n'avait d'autres choix que de garder profile bas et de ne pas éveiller de soupçon.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://221b-bakerstreet.forumgratuit.be/
Lothiriel
DC ▬ Fiancé d'Eomer Princesse de Dol Amroth
avatar


Missives : 55
Date d'inscription : 11/03/2012

MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   Ven 23 Nov - 21:06


Et si on faisait connaissance
Ft. Tulkas

Lothiriel ne fut pas vraiment satisfaite de la réponse que lui donna son protecteur, mais n'en dit rien et ne le laissa pas non plus paraître sur son visage. Elle parla à sa jument lorsqu'il accéléra l'allure pour qu'elle le suivit, mais elles se retrouvèrent obligés de rester à l'arrière car la forêt rendait presque impossible de chevaucher de front tant la végétation augmenta soudainement. L'aire se fit plus humide et l'on ne vit plus le ciel, quand à la lumière du soleil, c'est à peine si elle perçait les cimes des arbres. La jeune femme se demanda comment Teolkas pouvait encore arriver à se déplacer si rapidement malgré la luminosité actuel.

Heureusement que la jument et sa maitresse avaient toutes deux, une vue plus développé que la moyenne, cela devait certainement venir des restes du sang elfique qui couraient dans ses veines. La jeune femme sourie à cette évocation avant de replonger dans son mutisme et dans ses pensées. N'ayant pas très faim elle remercia d'un signe de tête distingué son protecteur mais lui fit comprendre qu'elle n'en voulait pas. Cet homme la frustrait, la rendait nerveuse et elle avait la fâcheuse impression de n'être qu'une gamine capricieuse lorsqu'elle se tenait face à lui ou qu'elle était en sa présence. Jamais personne n'avait, par le passé, réussi à la troubler ou à la faire douter et cela avait le don de l'énerver gentiment. Cependant, ne pouvant plus tenir face à cette obscurité ni à ce mutisme elle se décida de jouer le jeu et de suivre la voix qu'il avait empruntée.

" Elle a était terrible en effet. Je me souviens encore lorsque mon père était parti devant les portes de Gondor pour aider les armées de Rohan et de Gondor. J'avais, pour l'occasion, brodé un nouvel étendard avec le cygne blanc sur fond bleu. "

Elle se souvenait comment, la veille au soir il était venue dans sa chambre et lui avait parlé pendant longtemps, essayant de la rassuré sur l'issu du combat. Lorsque les armées des peuples libres étaient partis plus à l'Est, la jeune femme était parti elle aussi vers Minas Thirith pour le rejoindre, elle avait également fait le voyage vers l'Est et le Mordor pour accueillir les Héros après la Dernière Bataille et c'est là qu'elle l'avait vu. Lui. Son ventre s'était contracté d'une drôle de manière et pendant un cour instant elle n'avait plus sut où elle se trouvé, ni que son père était vivant à ses côtés. Ce transport et son amour pour son Roi, Eomer avait été immédiat et intemporel. Près de X années plus tard, lorsqu'elle le regardait, elle avait toujours cette sensation de paix et de sécurité.
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: et si on faisait connaissance.   

Revenir en haut Aller en bas
 

et si on faisait connaissance.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Il faisait trop froid, dehors. ||KELMARIA
» Ça faisait longtemps... [Rei]
» Le tonnerre gronde, la pluie tombe, j'en suis heureuse....[Légende Japonnais]
» Haïti: L'usine agricole des Barradères, mémoire de déprédation
» Michel Martelly fait campagne à Montréal
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Histoire d'un Aller Retour :: Terres du Milieu :: Rohan :: Gué de l'Isen-